Ecran de sous-toiture avec armature

 

Avantages

  • Parois sèches grâce au film TEEE non-poreux avec une valeur sd hygrovariable descendant jusqu’à moins de 0,02 m
  • Résistance au vieillissement et thermostabilité maximales, grâce au film TEEE
  • Eminemment robuste grâce à l’armature: convient aux isolants insufflés
  • Exposition aux intempéries possible pendant jusqu’a trois mois
  • Haute protection de la structure pendant la phase chantier : convient comme couverture provisoire / étanchéité provisoire
 

Application

À utiliser comme écran de sous-toiture hautement perméable à la vapeur; à dérouler sur voliges, panneaux de sous-toiture en MDF ou en fibres de bois ainsi que sur les isolants fibreux thermiques en tout genre, même insufflés.

Galerie photos - Mise en œuvre

Vidéo « Mise en oeuvre »

Conditions générales

Les écrans SOLITEX PLUS devraient être posés avec la face imprimée tournée vers la personne qui les met en œuvre. L’écran de sous-toiture est à mettre en oeuvre tendu, sans ventre (souplesse) et parallèlement à l’égoût. En cas d’utilisation comme écran de sous-toiture, limiter l’entraxe entre les chevrons à 100 cm.

La fixation ne peut pas se faire dans des zones de convergence d’eau (dans les noues par exemple).

Dans les combles perdus et non isolés, prévoir une ventilation par le faîtage. Pour cela, arrêter l’écran SOLITEX 5 cm avant le faîtage. Doter en outre les combles non aménagés d’installations d’aération continue. Dans ce cas, protéger les écrans d’une exposition durable aux UV (par exemple en occultant les fenêtres).

Pour protéger la construction durant la phase des travaux conformément aux règles de la ZVDH (Fédération allemande des artisans-couvreurs), les écrans de sous-toiture SOLITEX PLUS peuvent servir de couverture provisoire pendant trois mois. Dans ce cas, la pente du toit doit atteindre au moins 14°.
Il faut alors utiliser les éléments constitutifs du système : le taquet d’étanchéité TESCON NAIDECK, la colle de raccord ORCON F ainsi que le ruban adhésif TESCON VANA pour le collage des chevauchements et des raccords. La variante connect dispose de deux zones autocollantes intégrées qui garantissent la fiabilité de l’étanchéité au vent. Pour la pose et le collage, respecter les règles de la Fédération allemande des artisans-couvreurs.

Selon les règles de l’art des artisans-couvreurs, dans le cas d’une couverture de tuiles en terre cuite ou en béton, ils conviennent comme écrans de sous-toiture avec simple chevauchement, en guise de protection supplémentaire contre la pluie. Lors de l’utilisation comme écrans de sous-toiture avec simple chevauchement sur un bardage en bois, les écrans SOLITEX PLUS conviennent aussi en cas d’exigences accrues, en guise de protection supplémentaire contre la pluie.

En complément avec des isolants insufflés
SOLITEX PLUS peut aussi servir de couche de retenue pour les isolants insufflés en tout genre. Un non-tissé d’armature veille à une faible dilatation lors de l’insufflation.
Il est recommandé de prévoir un taquet d’étanchéité (par exemple TESCON NAIDECK) sous le contre-lattis. Le lattis devrait déjà être monté avant l’insufflation. Pour que l’humidité présente sous la couverture soit évacuée principalement au milieu, entre les chevrons, il faut prévoir une latte flottante au milieu du compartiment, à fixer au lattis de support. Son épaisseur sera supérieure d’au moins 1 cm à celle du contre-lattis. Cette latte flottante limitera la déformation des écrans lors de l’insufflation et garantit la section de ventilation nécessaire.

Si l’isolant est insufflé de l’extérieur, les trous d’insufflation peuvent ensuite être collés avec le ruban adhésif TESCON VANA, large de 15 cm.