L’isolation et l’étanchéité à l’air peuvent être réalisées de façon sûre même sur les chantiers hivernaux. En hiver, les membranes hygrovariables de pro clima sont plus fermées à la diffusion et protègent efficacement l’isolation contre les dégâts et les moisissures liés à la pénétration d’humidité.

Leur résistance à la diffusion est suffisamment élevée même en cas d’humidité temporairement accrue dans l’ouvrage. En été, les membranes peuvent devenir extrêmement ouvertes à la vapeur, ce qui leur permet de garantir des conditions de séchage idéales. Les freins-vapeur traditionnels avec une résistance à la diffusion fixe n’offrent pas ce supplément de sécurité.


Toutes les membranes hygrovariables ne sont pas adaptées

Toutes les membranes hygrovariables ne sont pas adaptées Les chantiers hivernaux ne sont plus un souci grâce aux freins-vapeur hygrovariables si ces membranes ont la bonne valeur hydrosafe.

La valeur hydrosafe indique l’étanchéité d’un frein-vapeur hygrovariable à une humidité relative de 70 %.

On obtient 70 % d’humidité moyenne par exemple lorsque l’humidité relative dans la pièce est de 90 % pour une humidité de 50 % dans l'isolant, notamment lors du coulage d’une chape ou de travaux d’enduit.

L'importance de la valeur hydrosafe pour les chantiers hivernaux (vidéo en anglais)

La bonne valeur hydrosafe est primordiale

Afin de protéger les constructions même en cas d’humidité relative élevée due aux travaux, la valeur hydrosafe du frein-vapeur doit être comprise entre 1,5 m au minimum et 2,5 m au maximum. L’exigence d’une valeur sd comprise entre 1,5 m et 2,5 m est indiquée par la norme DIN 68800-2 et décrite plus en détail par la règle 70/1,5.

Les freins-vapeur hygrovariables INTELLO et DB+ de pro clima remplissent parfaitement ces exigences. Ils protègent ainsi l’ouvrage de façon fiable durant toute la durée d’utilisation, même sur les chantiers hivernaux.

Les membranes pro clima sont sûres depuis des décennies

pro clima DB+ a été développée dès le début des années 90 avec pour objectif de garantir une meilleure protection contre l’humidité durant les travaux et une fois le bâtiment terminé. INTELLO est le digne successeur de DB+. Quatre millions de mètres carrés de bâtiments ont été installés sans le moindre dégât avec ces deux membranes.

Grâce à INTELLO et DB+, les parois sont protégées de façon sûre contre l’humidification tant durant qu’après les travaux.

Des temps de construction réduits, des travaux plus minutieux

L’hiver était autrefois une période creuse pour la construction. Aujourd’hui, on conçoit, on construit et on isole toute l’année. La construction en bois a bien sûr de grands avantages comme système de construction sec, car on n’a en général pas à prévoir d’humidité élevée. La rapidité de la construction en maçonnerie, quant à elle, ne laisse pas suffisamment de temps pour évacuer l’humidité excessive, ce qui entraîne la formation d’humidité dans les matériaux voisins qui auraient dû rester secs.

Une approche coordonnée et prudente de la part de toutes les parties concernées est nécessaire afin de pouvoir construire en toute sécurité et sans dommages, même dans les conditions extrêmes de l’hiver. Cela implique non seulement la conception de la construction avec tous ses éléments, mais aussi la consultation et la coordination de tous les corps de métier pour ce qui est de la marche et du planning à suivre.

Le bon déroulement des travaux

Avant que l’humidité ne pénètre dans le bâtiment, par exemple à cause de l’enduit ou de la chape, l’isolation doit être insérée entre les chevrons et la couche de frein-vapeur doit être étanche à l’air.

La pose de la chape nécessite l’absence de ventilation du bâtiment dans un premier temps, afin d’éviter toute déformation ou fissure. Toutefois, on peut en principe commencer à évacuer l’humidité de la construction au bout de 3 jours, en fonction de la chape. Cela doit être fait de façon rigoureuse et efficace.

Cependant, cette humidité n’est souvent pas évacuée par aspiration et aucun séchage technique n’est réalisé. Si le séchage ou la ventilation ne sont pas effectués, un « climat tropical » peut se former à l’intérieur du bâtiment. Les conséquences peuvent alors être rapidement désastreuses pour un grand nombre d’éléments de construction.

On retrouve désormais également cette question de l’humidité élevée durant la phase de construction dans les normes. Par exemple, DIN 4108-7 souligne qu’il est indispensable d’évacuer l’humidité élevée du bâtiment ou de réaliser un séchage technique (déshumidificateur de chantier).


En savoir plus sur les systèmes INTELLO et DB+