Domaine d'utilisation

Les frein-vapeurs et membranes d'étanchéité à l'air INTELLO et INTELLO PLUS s'utilisent comme limite intérieure de l'isolation thermique :

  • dans les toitures, murs, plafonds et planchers,
  • dans les bâtiments résidentiels et industriels sans taux d'humidité ambiant en permanence élevé,
  • dans toutes les pièces des habitations et bâtiments à usage similaire, comme les séjours et chambres à coucher, les cuisines et les salles de bains
  • dans les constructions ouvertes ou fermées à la diffusion à l'extérieur,
  • dans les bâtiments exigeants en matière de qualité de l'air ambiant.

 

Utilisation également possible dans les constructions exigeantes en termes de physique du bâtiment

Dans les constructions critiques fermées à la diffusion du côté extérieur, comme les toitures inclinée à couverture métallique, les écrans de sous-toitures bitumés, ainsi que les toitures plates, végétalisées, etc, le système INTELLO offre un potentiel de prévention des dégâts au bâtiment particulièrement grand, même sur des sites soumis à un climat très froid.
Pour des informations détaillées sur la physique du bâtiment des isolations thermiques, vous pouvez consulter l'étude « Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment de structures d'isolation thermique dans la construction en bois ».

Zones climatiques

Constructions en fonction de la zone climatique

Le tableau suivant montre quelles con­struc­tions peuvent être réal­isées de manière fiable en fonc­tion de la zone cli­matique.
Pour des bâti­ments situés à une alti­tude supérieure à celle des sites men­tionnés et pour­vus d’une sous-toit­ure étanche à la dif­fu­sion du côté extérieur ain­si que pour d’autres con­di­tions lim­ites di­ver­gentes, n’hésitez pas à con­tac­ter la hot­line tech­nique pro clima.

Cal­culs pour la France
Selon la Règle­ment­a­tion Ther­mique 2012, la France peut être di­visée en huit zones cli­matiques différentes. Celles-ci sont désignées de H1A à H3.
Pour chacune des zones cli­matiques, nous avons sélec­tionné une loc­alité re­présen­t­at­ive afin de déter­miner le po­ten­tiel de préven­tion des dégâts au bâtiment. Les séries de données cli­matiques des sta­tions météoro­lo­giques cor­res­pond­antes sont is­sues du lo­gi­ciel Met­eonorm.

Pour agrandir l'im­age, cliquer des­sus.

Toits à forte pente, ouverts à la dif­fu­sion à l’extérieur :

  • aucune re­stric­tion dans le choix de l'em­place­ment en France

Toits à forte pente étanches à la dif­fu­sion à l’extérieur, épais­seur d’isol­a­tion totale jusque 450 mm, voli­geage de sap­in et iso­lants non hy­gro­sco­piques (p. ex. laine de roche ou laine minérale) :

sans lame d’air (étanchéité à l’air con­trôlée, sans ombre, pas de couches fre­in­va­peurs du côté intérieur)

Zones cli­matiques IN­TELLO, IN­TES­ANA
H1A : Cean (alti­tude 222 m) H2A : Brest (alti­tude 99 m) ok
H1B : Nancy (alti­tude 212 m) H2B : Nantes (alti­tude 50 m) ok
H1C : Di­jon (alti­tude 272 m) H2C : Mil­lau (alti­tude 710 m) ok
H2D : Car­pen­tras (alti­tude 109 m) H3 : Mont­pel­li­er (alti­tude 3 m) ok

Toits en gravi­er (5 cm de gravi­er), étanches à la dif­fu­sion à l’extérieur, épais­seur d’isol­a­tion totale jusque 450 mm, voli­geage de sap­in et iso­lants non hy­gro­sco­piques (p.ex. laine de roche ou laine minérale) :

sans lame d’air (étanchéité à l’air con­trôlée, sans ombre, pas de couches fre­in­va­peurs du côté intérieur)

Zones cli­matiques IN­TELLO, IN­TES­ANA
H1A : Cean (alti­tude 222 m) H2A : Brest (alti­tude 99 m) ok
H1B : Nancy (alti­tude 212 m) H2B : Nantes (alti­tude 50 m) ok
H1C : Di­jon (alti­tude 272 m) H2C : Mil­lau (alti­tude 710 m) ok
H2D : Car­pen­tras (alti­tude 109 m) H3 : Mont­pel­li­er (alti­tude 3 m) ok

Toit végétal­isé (10 cm de sub­strat), épais­seur d´isol­a­tion totale jusqu´à 450 mm, voliges de sap­in et iso­lants non-hy­gro­sco­piques (laine de verre ou laine de roche par ex­emple) :

sans lame d’air (étanchéité à l’air con­trôlée, sans ombre, pas de couches fre­in­va­peurs du côté intérieur)

Zones cli­matiques IN­TELLO, IN­TES­ANA
H1A : Cean jusque 320 mm OK ; >320 mm ajouter 1/8 de l’épais­seur d’isol­a­tion comme isol­a­tion sur toit­ure sup­plémen­taire
H2A : Brest 1/8 de l’épais­seur d’isol­a­tion comme isol­a­tion sur toit­ure sup­plémen­taire
H1B : Nancy jusque 260 mm OK ; >260 mm ajouter 1/6 de l’épais­seur d’isol­a­tion comme isol­a­tion sur toit­ure sup­plémen­taire
H2B : Nantes ok
H1C : Di­jon ; H2C : Mil­lau ok
H2D : Car­pen­tras ; H3 : Mont­pel­li­er ok