Consignes de conception

Pour ex­ploiter au max­im­um le po­ten­tiel de préven­tion des dégâts au bâtiment of­fert par IN­TELLO et IN­TELLO PLUS, il faut re­specter les points suivants lors de la con­cep­tion et réal­isa­tion de la couche frein-va­peur et d’étanchéité à l’air.

 

Utilisation d'isolants en fibre

L'excellent potentiel de prévention des dégâts au bâtiment offert par les frein-vapeur hygrovariables s'obtient exclusivement avec des isolants thermiques à base de fibres et ouverts à la diffusion, parce que pour s'évaporer par temps estival, l'humidité doit pouvoir migrer jusqu'au frein-vapeur. Les matériaux idéaux sont les isolants thermiques à base de fibres, comme la cellulose, le lin, le chanvre, la fibre de bois, la laine de roche, la laine minérale, etc.

 

Utilisation également possible avec des écrans de sous-toitures fermés à la diffusion

INTELLO peut s'utiliser avec tous les écrans de sous-toitures courants ouverts ou fermés à la diffusion.
Pour les situations particulières, les constructions doivent être vérifiées d'un point de vue du transfert de vapeur d'eau, selon les exigences des normes actuelles.

 

Utilisation des revêtements intérieurs appropriés

Pour que les frein-vapeurs hygrovariables soient pleinement efficaces, il ne peut y avoir du côté intérieur de l'isolation thermique aucune couche frein-vapeur, comme des panneaux OSB ou contreplaqué. Les matériaux qui conviennent comme revêtement sont des plaques de plâtre cartonnées ou du lambris en bois. Les revêtements intérieurs devraient être perméables à la vapeur d'eau avec une valeur sd inférieure ou égale a 0,5 m.

 

Protection de la couche d'étanchéité à l'air

Si aucun revêtement intérieur n’est prévu, il faut protéger la mem­brane de toute in­flu­ence dur­able de la lumière du soleil. Sur les sur­faces sans in­flu­ence dir­ecte de la lumière du soleil, il est pos­sible d’util­iser pro clima IN­TES­ANA. Cette mem­brane est dotée d’une pro­tec­tion ac­crue contre les UV et of­fre une ex­cel­lente pro­tec­tion contre les dégâts méca­niques.

 

Le bon déroulement du chantier

La bonne coordination des travaux a pour but de mener à la réalisation d'un projet sans défaut. Le déroulement des travaux est dépendant de nombreux facteurs comme le type de construction/ conception ou le moment de l'année de la réalisation.
D'un point de vue général, il est reconnu dans les règles de l'art qu'il faut veiller à une non-augmentation du taux d'humidité des matériaux utilisés.
Si INTELLO est raccordé deux semaines après les travaux d'enduit du mur adjacent à cet enduit, il faut se soucier de ne pas enfermer d'humidité dans l'isolant. Sinon, un raccord au mur avant l'application de l'enduit est sûrement possible, dans le cas où la suite des travaux risque d'apporter une quantité d'humidité importante. Il est alors indispensable d'évacuer cette humidité de façon ciblée.
Il faut éviter la condensation par apport d'humidité par convection dans les zones isolées ou à isoler. Il est recommandé de réaliser et d'achever la couche frein-vapeur et d'étanchéité à l'air immédiatement après la mise en oeuvre des isolants sous forme de panneaux ou de rouleaux. Les isolants insufflés doivent être mis en oeuvre immédiatement après le collage étanche à l'air de la membrane. Travailler éventuellement au fur et à mesure. Cela s’applique tout particulièrement aux travaux en hiver. Evacuer rapidement l'excès d'humidité de l'air ambiant par une aération systématique et conséquente, en particulier pour éviter la formation de moisissure.

 

Taux d'humidité ambiant accru

La résistance à la diffusion des membranes INTELLO a été réglée de manière à avoir, même en cas de taux d'humidité plus élevés dans l'air ambiant, un effet frein-vapeur fiable. Les taux d'humidité élevés peuvent se former par exemple en raison des travaux dans les constructions neuves ou suite à une augmentation des charges d'humidité à court terme, comme dans les salles de bain et les cuisines.
En principe, l'humidité causée par les travaux de construction devrait être évacuée en continu de l'ouvrage, par ventilation au niveau des fenêtres. En hiver, des déshumidificateurs de chantier peuvent accélérer le séchage. Cela permet d'éviter la persistance de taux élevés d'humidité relative de l'air.

Valeur hydrosafe (règle 70/1,5)

Phase de chantier: valeur hydrosafe (règle 70/1,5)

Afin de protéger les parois même lorsqu'il règne une humidité relative élevée dûe aux travaux, la valeur hydrosafe du frein-vapeur devrait être d'au moins 1,5 m.

La valeur hydrosafe décris quelle valeur sd devrait avoir un frein-vapeur hygrovariable par une humidité relative de 70 %. 70 % d'humidité moyenne se trouve par exemple lorsque l'humidité relative dans la pièce est de 90 % - lors du coulage d'une chape ou des travaux d'enduit - et qu'il y a une humidité relative de 50% dans l'isolant.

L'exigence d'une valeur sd comprise entre 1,5 m et 2,5 m est donnée dans la DIN 68800-2 et est approchée par la règle 70/1,5.

INTELLO et INTELLO PLUS répondent à ces exigences de façon sûre

 

Assurance qualité

L'étanchéité à l'air est décisive pour éviter les dégâts au bâtiment dans la structure d'isolation thermique. pro clima recommande de vérifier l'étanchéité de la couche d'étanchéité à l'air et de détecter, puis d'éliminer les fuites,à l'aide d'un appareil pro clima WINCON ou BLOWER DOOR par exemple.

Ü-Zeichen INTELLO

Agrément

L'actuelle norme DIN 68800-2 exige, dans les « Principes de construction pour éléments extérieurs conformes aux conditions de la classe GK 0 » (cf. DIN 68800-2, section 7), une preuve de conformité technique pour les couches hygrovariables qui freinent la diffusion en cas d'utilisation à l'intérieur.
Les membranes INTELLO et INTELLO PLUS de pro clima disposent, sous le numéro Z-9.1-853, de l'agrément technique nécessaire de l'Institut allemand de technique du bâtiment (DIBt - DE) ; elles peuvent donc être mises en oeuvre tant dans les constructions ouvertes à la diffusion du côté extérieur que dans les éléments de construction qui comportent des couches fermées à la diffusion à l'extérieur, comme les couvertures métalliques ou les écrans de sous-toiture bitumés sur voligeage. Par conséquent, les parois peuvent être réalisées sans produit chimique de préservation du bois, conformément à la prescription. En outre, les tests de vieillissement accéléré réalisés par un organisme indépendant confirment la durabilité de l'hygrovariabilité.

 

Remarque

Pour des questions sur la planification et construction,
n’hésitez pas à contacter la hotline technique pro clima.