Consignes de conception

Pour pouvoir ex­ploiter au max­im­um le grand po­ten­tiel de préven­tion des dégâts au bâtiment de la mem­brane pro clima DB+, veuillez re­specter les points suivants.

 

Utilisation d'isolants en fibre

Pour que les propriétés hygrovariables de la membrane DB+ puissent agir, l'humidité doit pouvoir migrer jusqu'au frein-vapeur.
Les isolants thermiques perméables à la vapeur, comme la cellulose, le lin, le chanvre, la fibre de bois, la laine de roche, la laine minérale, etc. garantissent cette migration et sont donc recommandés.
Le poids de l'isolant thermique doit être soutenu par le revêtement intérieur ou un contre-lattage approprié, avec un écart maximal de 65 cm.
Si lors de l'utilisation d'isolants sous forme de panneaux et rouleaux, les raccords réalisés avec du ruban adhésif risquent de subir des charges de traction prévisibles, p. ex. à cause du poids de l'isolant, il convient d’ajouter une latte de soutien par-dessus le chevauchement collé.

 

Utilisation de voligeages en bois massif dans des parois fermées à la diffusion du côté extérieur

Dans les parois fermées à la diffusion à l'extérieur, il ne faut pas utiliser de panneaux dérivés du bois (par exemple panneaux OSB ou contre-plaqué) sous l'isolation de la toiture. L'utilisation de voliges en bois massif est possible.
Dans le cas de panneaux dérivés du bois, il convient d'utiliser le système INTELLO.

 

Utilisation d'un revêtement intérieur ouvert à la diffusion

Pour que les frein-vapeurs hygrovariables soient pleinement efficaces, il ne peut y avoir du côté intérieur de l’isolation thermique aucune couche frein-vapeur, comme des panneaux OSB ou contreplaqué. Les matériaux qui conviennent comme revêtement sont des plaques de plâtre cartonnées ou du lambris en bois. Les revêtements intérieurs devraient être perméables à la vapeur d'eau avec une valeur sd inférieure ou égale a 0,5 m.

 

Protection de la couche d'étanchéité à l'air

Si aucun parement intérieur n'est prévu, il faut protéger la bande de toute influence durable de la lumière du soleil. Sur les surfaces sans influence directe de la lumière du soleil, il est possible d'utiliser pro clima INTESANA. Cette membrane est dotée d'une protection accrue contre les UV et offre une excellente protection contre les dégâts mécaniques.

 

Le bon déroulement du chantier

Pour éviter la form­a­tion de con­dens­a­tion, il faudrait réal­iser et achever la couche frein-va­peur et d’étanchéité à l’air immédiate­ment après la mise en œuvre des iso­lants sous forme de pan­neaux ou de roul­eaux.
Les iso­lants in­suf­flés doivent être mis en œuvre immédiate­ment après le col­lage étanche à l’air de la mem­brane. Trav­ailler éven­tuelle­ment au fur et à mesure. Cela s’ap­plique tout par­ticulière­ment aux travaux en hiver. Evacu­er rap­idement l’excès d’hu­mid­ité de l’air am­bi­ant par une aéra­tion systématique et con­stante. In­staller éven­tuelle­ment un déshumid­i­fic­ateur de chanti­er.

 

Taux d'humidité ambiant accru

La résistance à la diffusion de DB+ est réglée de manière à garantir une protection suffisante de la paroi, même en cas de taux accrus d'humidité relative de l'air. Les taux d'humidité élevés peuvent se former par exemple lors des travaux dans les constructions neuves ou suite à une augmentation des charges d'humidité à court terme, comme dans les salles de bain et les cuisines.
En principe, l'humidité causée par les travaux de construction devrait être évacuée en continu de l'ouvrage, par ventilation au niveau des fenêtres. En hiver, des déshumidificateurs de chantier peuvent accélérer le séchage. Cela permet d'éviter la persistance de taux élevés d'humidité relative de l'air.

Valeur hydrosafe (règle 70/1,5)

Phase de chantier: valeur hydrosafe (règle 70/1,5)

Afin de protéger les parois même lorsqu'il règne une humidité relative élevée dûe aux travaux, la valeur hydrosafe du frein-vapeur devrait être d'au moins 1,5 m.

La valeur hydrosafe décris quelle valeur sd devrait avoir un frein-vapeur hygrovariable par une humidité relative de 70 %. 70 % d'humidité moyenne se trouve par exemple lorsque l'humidité relative dans la pièce est de 90 % - lors du coulage d'une chape ou des travaux d'enduit - et qu'il y a une humidité relative de 50% dans l'isolant.

L'exigence d'une valeur sd comprise entre 1,5 m et 2,5 m est donnée dans la DIN 68800-2 et est approchée par la règle 70/1,5.

DB+ répond à ces exigences de façon sûre.

 

Assurance qualité

L'étanchéité à l'air est décisive pour éviter les dégâts au bâtiment dans la structure d'isolation thermique. pro clima recommande de vérifier l'étanchéité de la couche d'étanchéité à l'air et de détecter, puis d'éliminer les fuites, à l'aide d'un appareil pro clima WINCON ou BLOWER DOOR par exemple.

Ü-Zeichen DB+

Agrément

L'actuelle norme DIN 68800-2 exige, dans les « Principes de construction pour éléments extérieurs conformes aux conditions de la classe GK 0 » (cf. DIN 68800-2, section 7), une preuve de conformité technique pour les couches hygrovariables qui freinent la diffusion en cas d'utilisation à l'intérieur.
La membrane DB+ de pro clima dispose, sous le numéro Z-9.1-852, de l'agrément technique nécessaire de l'Institut allemand de technique du bâtiment (DIBt - DE) ; elle peut donc être mise en oeuvre tant dans les constructions ouvertes à la diffusion du côté extérieur que dans les éléments de construction qui comportent des couches fermées à la diffusion à l'extérieur, comme les couvertures métalliques ou les écrans de sous-toiture bitumés sur voligeage. Par conséquent, les parois peuvent être réalisées sans produit chimique de préservation du bois, conformément à la prescription. En outre, les tests de vieillissement accéléré réalisés par un organisme indépendant confirment la durabilité de l'hygrovariabilité.

 

Remarque

Pour des questions sur la planification et construction,
n’hésitez pas à contacter la hotline technique pro clima.

Tél +33 1 86 37 00 45
Fax +33 1 86 37 00 51
eMail technique@proclima.info