Consignes de conception

Pour ex­ploiter au max­im­um le po­ten­tiel de préven­tion des dégâts au bâtiment of­fert par pro clima DA, il faut re­specter les points suivants lors de la con­cep­tion et réal­isa­tion de la couche frein-va­peur et d’étanchéité à l’air.

 

Exposition aux intempéries possible pendant trois mois

La membrane pro clima DA peut servir de protection à la construction et être exposée aux intempéries pendant une durée maximale de trois mois. En cas d'exposition aux intempéries, le toit doit avoir une pente d'au moins 10°. Notez que la membrane DA ne constitue pas un revêtement étanche dans le sens d'un toit de fortune. L'humidité peut pénétrer au niveau des agrafes ou par d'autres perforations (clous, vis, etc.). Dans le cas de constructions occupées et/ou particulièrement utiles à protéger, nous recommandons en plus de bâcher l'ensemble.

 

Utilisation d'isolants en fibre

Lors de l'utilisation avec des isolants thermiques à base de fibres et ouverts à la diffusion, la valeur sd modérée de la membrane pro clima DA (2,3 m) permet le séchage de la construction vers l'intérieur, par temps estival. Dans ce cas, l'humidité doit pouvoir migrer jusqu’au frein-vapeur. Les matériaux idéaux sont les isolants thermiques à base de fibres, comme la cellulose, le lin, le chanvre, la fibre de bois, la laine de roche, la laine minérale, etc.
La membrane DA peut aussi se combiner avec des isolants en mousse (p. ex. PU, PS ou PIR), à condition que la paroi soit ouverte à la diffusion vers l'extérieur. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de garantir la rediffusion parce que les isolants en mousse freinent eux-mêmes la diffusion.

 

Utilisation possible dans des structures ouvertes à la diffusion du côté extérieur

pro clima DA peut s'utiliser avec tous les écrans de sous-toitures courants ouverts à la diffusion.
La membrane ne convient pas aux parois dotées du côté extérieur d'éléments de construction fermées à la diffusion. Parmi ces éléments de construction, citons notamment les couvertures métalliques, à toitures plates ou végétalisées. Pour ces parois, le système pro clima INTESANA offre un grand potentiel de prévention des dégâts au bâtiment.

 

Taux d'humidité ambiant accru

La résistance à la diffusion de la membrane pro clima DA a été réglée de manière à avoir, même en cas de taux d'humidité plus élevés dans l'air ambiant, un effet frein-vapeur fiable. Les taux d'humidité élevés peuvent se former par exemple en raison des travaux dans les constructions neuves ou suite à une augmentation des charges d'humidité à court terme, comme dans les salles de bain et les cuisines.
En principe, l'humidité causée par les travaux de construction devrait pouvoir s'échapper en continu de l'ouvrage, par ventilation au niveau des fenêtres. En hiver, des déshumidificateurs de chantier peuvent accélérer le séchage. Cela permet d'éviter la persistance de taux élevés d'humidité relative de l'air.

 

Assurance qualité

Contrairement à la pose des membranes par l'intérieur, le contrôle qualité par la méthode de pression différentielle (avec l'appareil pro clima WINCON par exemple) est seulement possible en surpression, lors de la pose des membranes par l'extérieur. Pour cela, il faut en outre créer un brouillard dans le bâtiment à l'aide d'une machine fumigène. Du côté extérieur, il est ensuite possible de vérifier l'étanchéité à l'air des points singuliers. Au préalable, il faut bloquer suffisamment les membranes par des moyens mécaniques. C'est pourquoi les collages et raccords doivent être réalisés avec un soin tout particulier. La conception constructive détaillée, notamment des raccords aux pieds de versant et aux pignons, ainsi que leur exécution sont particulièrement importantes dans le cas de l'isolation sur chevrons.

 

Remarque

Pour des questions sur la planification et construction,
n’hésitez pas à contacter la hotline technique pro clima.

Tél +33 1 86 37 00 45
Fax +33 1 86 37 00 51
eMail technique@proclima.info