Protection optimale contre le vent et les intempéries

 

Structure solide

Les écrans de sous-toit­ure SOLI­TEX UD ont une struc­ture à triple couche. Leur film fonc­tion­nel est in­ter­calé entre deux non-tissés de pro­tec­tion et de couver­ture en polypro­pylène, ro­bustes et par­ticulière­ment résis­t­ants à la trac­tion.
Ce qui est idéal pour les for­tes sol­li­cit­a­tions liées à la cir­cu­la­tion sur le toit, à la pose des écrans et à la mise en place de la couver­ture.

  • Le non-tissé de couver­ture est en outre conçu de manière hy­dro­fuge et of­fre une pro­tec­tion op­ti­male contre la pénétra­tion d’hu­mid­ité li­quide. Il protège le film spécial sous-ja­cent de tout dégât et des ray­ons UV.
  • La struc­ture alvéolaire garantit un ex­cel­lent ef­fet an­t­idérapant, même en cas d’hu­mid­ité.
  • En rais­on de la col­or­a­tion bleue du non-tissé de couver­ture supérieur, les écrans n’éblouis­sent pas l’util­isateur.
  • La mem­brane spéciale a une étanchéité à l’eau supérieure à 2 500 mm de colonne d’eau ; autre­ment dit, elle reste étanche à l’eau même sous une plu­ie bat­tante soutenue.
  • L’écran peut rest­er ex­posé aux in­tempéries pendant trois mois.
  • La fix­a­tion à l’aide d’agrafes peut seule­ment se faire de manière protégée au niveau des che­vauche­ments.

 

Membrane TEEE étanche et ouverte

L’écran SOLI­TEX UD possède une mem­brane TEEE cel­lu­laire non poreuse qui of­fre une pro­tec­tion par­ticulière­ment ef­ficace contre la plu­ie bat­tante.
Con­traire­ment aux écrans de sous-toit­ure or­din­aires où la dif­fu­sion se fait par échange d’air à tra­vers la mem­brane mi­cro­poreuse, la mem­brane SOLI­TEX per­met une dif­fu­sion act­ive le long de ses chaînes molécu­laires. En même temps, SOLI­TEX UD possède une résis­t­ance hy­gro­vari­able à la dif­fu­sion dont la valeur sd peut des­cendre sous 0,01 m.

Grâce au trans­port d’hu­mid­ité ac­tif, la mem­brane TEEE dis­pose d’une ca­pa­cité de séchage ex­trêmement rap­ide qui, en hiver, protège l’écran au mieux contre la form­a­tion de glace. Il suf­fit que de la glace se forme une fois pour que les écrans de sous-toit­ure ouverts à la dif­fu­sion se trans­for­ment en pare-va­peurs (la glace est étanche à la dif­fu­sion) et em­pris­onnent ain­si l’hu­mid­ité.

Parmi les autres par­tic­u­lar­ités de la mem­brane TEEE, citons la pro­tec­tion fiable lors du re­cours à des produits d’im­prégna­tion du bois (même en cas de ten­sion su­per­fi­ci­elle réduite, les gouttes d’eau ne peuvent pas tra­vers­er l’écran: il n’y a pas de pores) et la très grande sta­bilité ther­mique par temps can­icu­laire (point de fu­sion du TEEE d’en­viron 200 °C contre en­viron 140 °C pour le PP). Cette sta­bilité confère à la matière synthétique une résis­t­ance au vie­il­lisse­ment ex­trême sur plusieurs décen­nies, même sous des couver­tures foncées.